Si la musique n'était plus. Si un tyran prenait le pouvoir. Comment serais le monde?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 » A beautiful view …

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélanie Homura

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: » A beautiful view …   Mar 24 Jan - 17:47

Pv, Antanasia


De courts cheveux bruns. Un regard gris que l’acier, l’orage. Un teint de porcelaine. Un visage doux et aimant. Une femme courait en criant son nom. « Mélanie ! Mélanie ! » Répétait elle. Son rire ravissait le cœur du la petite fille. Elle aimait cette voix. Elle aimait l’entendre crier son prénom. Et surtout, il aimait cette personne. Cette personne n’était autre que sa mère. Cette personne qui essayait de la protéger au maximum. La femme aurait fait tout, vraiment tout pour ne plus jamais voir ses larmes couler. Ces fines perles qui avaient souvent habité les yeux de la demoiselle durant son enfance. Elle essayait, elle ne voulait plus. Plus que ca recommence. Elle ne voulait plus voir les beaux yeux de sa fille inondés par le malheur que les autres enfants lui faisaient. La femme accourra vers la fillette qui la regardait les yeux brillants puis la prit dans ses bras. Hmm que la petite fille adorait son parfum. Elle aurait voulu que ces moments l durent toute la vie. Mais ce n’était que des rêves. Des rêves enfantins. A cette époque, elle n’aurait jamais crut qu’on lui enlèverait sa seule famille. Elle n’y avait jamais cru. Et quand cela arriva, elle ne sut que faire à part s’enfuir. Elle ne les avait pas aidés, elle n’avait pas appelé les secours et pour ca, elle s’en voulait. Enormément. Chaque soir, elle avait fait des nuits blanches. Chaque soir, elle s’était relevée en sueur et haletant. Chaque soir, elle revoyait cette scène. Cette scène abominable. Une main s’empara de l’épaule de la jeune fille et la secoua. Une personne lui disait qu’elle était arrivé a destination. Quelle destination ? Ah oui, elle était partit pour l’Australie sur ordre du général. Elle devait vérifier si les BlackSong’s n’avaient pas envahis les Rebels. Mélanie passa une main sur son visage et monta pour ébouriffer sa frange de couleur brune. Ses yeux améthyste étaient mi-clos et sa deuxième main formait un poing au dessus de son cœur. Elle se remémorait les souvenirs d’enfance. Elle se rappela quand elle avait arraché les pattes des fourmis et les avait montrés à sa maman toute fière. Et aussi quand il était parti faire du ski et que son père lui avait appris à skier. Que des bons souvenirs… Elle tourna légèrement la tête et regarda l’heure qu’il était. Oh bon sang ! Déjà 10 heures ! Elle allait rater son taxi pour son hôtel. Vite, elle devait se dépêcher ! Se levant et laissant en plan la femme, elle courut chercher sa valise puis partit vers son taxi, essoufflée.

Comme prévu, il faisait chaud. La demoiselle ne portait donc qu’un simple T-Shirt, a bretelle, blanc. Avec ceci, elle avait mit un Short de la même couleur. Après tout, elle n’était pas vraiment en mission mais plus en tourisme. Le soleil étant trop fort, elle sortit des lunettes de soleil ainsi qu’un chapeau puis elle se dirigea vers le taxi qui l’attendait patiemment. Elle ouvrit la porte de derrière et entra. Deux petits signes voulant dire que c’était elle et il partit vers l’hôtel quatre étoiles où elle avait réservé. La voiture roulait à allure constante, c’est-à-dire doucement, et cela laissait à la fillette tout le loisir de regarder les gens de ce pays. Certains avaient des airs déprimés, et d’autre, heureux. Elle baissa la tête et enleva son chapeau. Après tout ici, elle ne risquait rien. Enfin, c’est ce qu’elle croyait. Son poignard était sagement rangé dans une pochette qui était collée entre la peau de la jeune et son short. A tout moment, elle pourrait le sortir. C’était un avantage. Passant une main pour remettre, derrière son oreille, une mèche de cheveux, elle se remit à regarder les gens. Ses pensées vagabondaient un peu de partout. Les gens qui travaillaient avec elle et qu’elle n’aimait pas. Puis, les gens qu’elle rencontrerait ici, en Australie. Si elle en rencontrait. Elle ne voulait rester qu’une ombre, quelque chose que l’on ne remarque. Elle ne voulait pas qu’on la regarde. Ses pensées s’orientèrent vers les BlackSong’s. En vrai, elle ne savait pas comment réagir en face d’eux. Si fallait les tuer, en apprendre un max sur eux ou tout simplement être amical. Après tout, sa vraie famille était des BlackSong’s et non des Rebels… C’était juste pour Meiko qu’elle avait fait ca. Et puis, elle voulait aussi retrouver le mec qui avait tué ses parents de sang froid. Pas celui qui en avait donné l’ordre juste le tueur engagé. A celui là, elle l’en ferait baver. Elle le torturerait bien comme il faut, puis à la toute fin elle le laisserait vivre en paix jusqu'à qu’elle le tue alors qu’il se croyait enfin tranquille. Parfois vivre est la pire des punitions. Surtout quand on vit dans la peur. Finalement, elle aurait du infiltrer les BlackSong’s… Cela aurait été mieux… Mais c’était un ordre du général d’aller faire du « tourisme ». Bref, ca allait être épuisant et énervant. Une demi-heure plus tard, ils arrivèrent enfin devant l’hôtel. C’était une grande bâtisse blanche qui rappelait un peu la Grèce. Joli pays soit dit en passant. Soufflant, elle remit ses lunettes et sortit dehors. Elle balança une liasse de billet et laissa seul le chauffard qui la regardait s’éloigner, hébété.

L’intérieur de l’hôtel était chic mais ce qui réjouissait Mélanie fut qu’il faisait frais. Est-ce que sa chambre serait pareille ? Et est-ce qu’elle allait pouvoir aller à la piscine ? Voir l’Océan. Elle était près de la Grande Barrière de Corail, en plus. Ce soir, elle allait aller la voir sous un magnifique coucher de soleil. Un petit sourire se colla au visage de la jeune fille. Elle s’avança vers l’accueil et paya sans parler. La femme l’emmena alors vers sa chambre. Une suite de luxe pour une semaine. D’un mouvement fluide de la tête, elle enleva les cheveux qui lui tombaient dans les yeux. Elles prirent l’ascenseur et elles arrivèrent devant la chambre 206. Elle lui donna les clés et la fillette entra. Comme elle l’attendait, il faisait frais. Elle n’allait pas décoller de sa chambre si c’était comme ca ! Le voyage avait laissé Mélanie collante de sueur et elle prit la décision d’aller prendre une douche. Avant ca, elle devait attendre ses affaires qu’un groom devait emmener. La jeune fille s’avança dans l’appartement et l’examina. Le salon était de couleur clair et était moderne comme à peu près toutes les autres salles de l’appartement. D’un pas las, elle alla s’assoir sur le canapé. Les heures défilèrent et elle s’endormit. Pour une fois, elle avait fait un rêve agréable. Elle avait rencontré un super mec, super mignon. Soudainement, elle se réveilla. Elle rêvait ou on essayait d’ouvrir sa porte. Sortant son poignard, elle se tapissa sur le canapé. La porte s’ouvrit sur un jeune homme blond qui se prit un couteau en plein cœur. Mélanie se rapprocha et vit que ce n’était que le groom ainsi que ses affaires. Contrairement a d’autre personne qui aurait flippé devant cette scène, la demoiselle, elle, rigola. Ah là là ! Ce n’était que le groom ! Elle avait flippé pur rien. Heureusement qu’elle avait des allumettes. Ce soir, quand elle rentrerait, elle ferait un joli feu de camp. Elle le prit par les pieds et le fichu sur le balcon puis elle partit ranger ses affaires. Une fois le tout fini, elle partit sous la douche.

Mélanie entra dans la grande salle de bains. C’était un endroit accueillant, chaleureux. Elle adorait cet endroit, bizarrement. La jeune fille se mit à rire en repensant à ce qui venait de se passer. Son rire résonnait dans les murs de la salle d’eau. D’ailleurs cette grande pièce carrée, avait des murs couleur bleu. Bleu clair. Sur un mur, près de la porte, était posé une espèce de radiateur pour serviette. Plus loin, on pouvait trouver le lavabo ainsi qu’un meuble de rangement, une étagère et des prises électriques. Han, qu’elle appréciait cet endroit. Peut être qu’elle était mieux ici qu’ailleurs, peut être qu’il lui ravivait des souvenirs perdus ou peut être aimait elle, tout simplement, la chaleur dont dégageait cet endroit. Tant d’interrogation sans réponse. La demoiselle s’avança vers le lavabo déposant la petite trousse de couleur noir puis partit poser ses serviettes sur le « chauffe-serviette ». Ainsi quand elle sortira de la douche, elle sera encore au chaud. Elle s’approcha du robinet de la baignoire et tourna au maximum dans le côté chaud. La vapeur s’éleva, dès peu, dans la salle et il était impossible de pouvoir y voir correctement. Doucement, elle enleva ses vêtements pour, ensuite, aller sous l’eau bouillante. Un petit soupir s’échappa de la bouche de la jeune fille et elle frémit. Des frissons parcouraient tout son corps tout en mettant que l’eau roulait. Elle ferma les yeux, ouvrit la bouche et s’avança de facon à ce que l’eau coule sur le dessus de sa tête et se répande en minuscules gouttes d’eau un peu partout sur son corps. Bah, elle aimait… Elle resta ainsi, immobile, durant vingt trois minutes. La jeune fille coupa l’eau quand elle sentit que son corps devenait trop rouge. Une fois que les dernières petites gouttes d’eau aient finis de tomber, elle attrapa son gel douche et commença à se nettoyer. Dans la nuque, sur le ventre, sur les bras, sur les jambes, sur les pieds… De partout. Puis elle sortit le shampoing et commença à malaxer son crâne. Son pauvre crâne qui avait souffert de ses cauchemars… Elle secoua un peu la tête puis ralluma l’eau. Elle finit de frotter puis resta une nouvelle fois, vingt minutes à se détendre. Ces vingt minutes passèrent, et Mélanie sortit de la baignoire voir de la mini-piscine qui lui servait de baignoire. Elle s’enroula une serviette autour de sa poitrine puis une pour ses cheveux et elle commença à se brosser les dents. Pour finir elle s’habilla d’un dos nu blanc et d’une mini-jupe de la même couleur pour, ensuite, sortir de la salle surchauffée et de la chambre.

Il faisait chaud encore dehors. Le soleil commençait à se coucher et elle allait rater le beau spectacle de la nature. La jeune fille remit en place ses lunettes et chercha la direction vers les falaises près de l’Océan. Elle vit une pancarte et elle commença à se diriger vers les falaises. Un truc étrange se passait mais elle ne voyait pas quoi. Après dix minutes de marche, elle le vit. Ce qui manquait. Ce qui rendait cet endroit sinistre. Dans les rues, il n’y avait plus personne. Il n’y avait plus un bruit. Derrière ses lunettes, Mélanie plissa ses yeux violines. Elle allait devoir surveiller ca ! Continuant sa marche, elle examina les lieux. Tout était propre, tout était joli, de pierre… Un petit vent frais s’éleva et ca rappela ce que voulait la jeune fille. Aller voir la barrière de corail ainsi que le coucher de soleil. Elle traversa une mini-forêt et tomba sur les falaises. Un vent frais s’élevait dans l’air, ca faisait du bien. Soupirant d’aise, elle s’avança aux bords et s’assit en tailleur. Un coude posé sur la jambe et la tête posée sur sa main, elle regarda le beau spectacle qu’elle avait sous les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antanasia T. Andonios

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2012

MessageSujet: Re: » A beautiful view …   Dim 29 Jan - 19:52

-Thania debout!

    Naaaaaaan, mais non quoi, c'est pas possible par pitiez! Qu'on la pende, qu'on la brule, QU'ON LUI COUPE LA TÊTE! Et ouais, j'ai des tendances reine de coeur dans Alice au Pays des Merveilles tandis que je balance mon oreiller sur Lindsey avant d'enfoncer la tête dans mon matelas, maudissant ma "meilleure amie" et son besoin de sommeil encore plus petits qu'une molécule de n'importe quoi. Son énergie m'étonnera toujours, même après deux heures de sommeil et une gueule de bois elle est capable d'aller vous danser la java! Oui oui, le samedi a Brodway même. Et moi, même si je n'ai jamais la gueule vu ma capacités d’ingurgitation d'alcool phénoménale, si je n'ai pas cinq heure de sommeil je me transforme en cas social et je suis complètement morte. Et là en l’occurrence, je n'ai certainement pas mes cinq heure de sommeils. C'est pour cela que je vais entrainer avec moi dans la mort celle qui est maintenant en train de jouer de la batterie avec mes pics pour cheveux et ma table de nuit. Elle vient de signer son arrêt de mort! Enfin non, pas son arrêt de mort, parce qu'elle arrêterait de mourir alors, et moi je veux qu'elle arrête de vivre! Ouais voilà, son arrêt de vie.


-Allez Antanasia tu finiras ta nuit dans l'avion!
-...Quel avion?

    Waaah, elle parle de quoi là? Je suis pas censée prendre un avion moi! Ou alors je suis pas au courant quoi... Allez les gens dans ma tête avouez que c'est un coup monté de votre part! Nan mais allez avouez ou je fais mon regard trop chant-mé quoi! Ah bah nan c'est vrai, c'est pas possible que ce soit vous, vous existez pas! Qu'est ce que je peux être blonde des fois! Oui oui, je suis brune mais dans ma tête je suis blonde, je suis un kinder quoi! Sauf que y'a pas de surprise à l'intérieur de moi. Quoi que, j'ai jamais été voir hein. Ah ouais d'accord, Lindsey ne veut pas me dire ou on va! Elle se fout de qui? Je vais la taper moi! Je sais même pas comment je suis censée m'habiller! Et bah si c'est ça, je vais mettre un bête jeans et un dos nus rouges, et si j'ai trop chaud ou trop froid ce sera de sa faute nah! Bon, elles sont où mes grosses boucles d'oreilles en forme d'étoile? Oui oui je sais, j'avais dis que je rangerais mais bon. Haaaaan mais au fait, c'est un miracle, je me suis pas cognée la tête contre ma table de nuit! Bon en même temps c'est Lindsey qui m'a réveillée mais quand même! Faut faire une croix au calendrier! Non mais allez, sautez de joie avec moi! Oui bon je sais je saute pas vraiment, mais en même temps y'a Lindsey je vais pas me mettre à sautiller sur place comme une autiste de la vie! Je suis pas comme vous moi! Bon en attendant faudrait peut être que je pense dans ma tête - Et oui, SuperAntanasia peut penser dans ses poignets ou ses pieds! - à faire mon sac même si je sais pas quoi mettre dedans! Ah bah non, ma valise rose fuchsia est prête. Elle a vraiment tout prévus cette fille! Bon bah vous savez quoi? On a plus qu'a aller à l'aéroport hein!

    Waah, l'Australie rien que ça! Elle se fait pas chier la Lindsey tiens... Bon c'est pas moi qui vais me plaindre hein, à moi les maillots de bain et la piscine, la mer, la plage! Et non, pas le bronzage, je garde en toute circonstance ma jolie peau de porcelaine due à mes origines Roumaines. D'ailleurs je ne m'en plains pas, je n'ai jamais particulièrement aimé les filles à la peau matte, métisse mis à part. Bon, d'ailleurs la chaleur c'est bien mais étouffe là...Et je n'ai pas la foie d'aller jusqu'à l'hôtel pour me changer, raison pour laquelle je me glisse dans un coin planqué par Lindsey. D'ailleurs c'est étrange il n'y a personne dans les rues... Hey les gens retournez vous! J'ai dis retournez vous, toi aussi! Je te vois tu regarde encore! Allez hop un mini short et un haut de maillot de bain ainsi que mes escarpins plus tard, me revoilà qui part à la conquête des falaises, sans Lindsey. Mademoiselle ne manque pas d'énergie pour me réveiller et me trainer dans un avion mais si il s'agit de m'accompagner dans les falaises là elle est fatiguée. Bon bah c'est pas grave, de toute façon je suis pas toute seule, j'ai les petits gens dans ma tête avec moi! Nan mais en même temps vous êtes en permanences avec moi, sérieusement faut aller vous faire soigner! Quoi? MOI je devrais aller me faire soigner? Vous êtes malades. J'arrive dans une rue ou il y a des gens, ça fait du bien, je commençais à croire que cette ville était déserte. En plus ils parlent joyeusement! ... Ah non, j'ai rien dis. Je pue ou quoi? Pourquoi ils se sont tus d'un coup? Si ça se trouve, ce sont des rebelles, mais bon en même temps, il n'y a pas non plus écrit BlackSong qui clignote en rouge sur mon front! Bon en attendant ça me stresse légèrement même si rien n'y parait. Ouf, j'ai passé cette rue, n’empêche j'aime pas trop le fait que les conversations aient repris après que je sois passé. Vive l'accueil hein... Après avoir traversé un petit bois j'arrive enfin sur la falaise ou la vue est juste époustouflante. Tiens y'a une fille...Bon en même temps je m'en tape un peu. Je l'ignore royalement et vais m'assoir par terre, mes jambes étendus l'une sur l'autre, sort mon Iphone et commence à envoyer des textos à Lindsey.


[Désolé c'est court comparé à toi! ><]

----------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Homura

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: » A beautiful view …   Mer 1 Fév - 14:39


Un petit vent frais. Un ciel rouge et orange. Des vagues bleus légèrement teintés de blancs. Et la barrière de corail. Quel magnifique spectacle. C’est que pensait Mélanie en cet instant. Il n’y avait aucun bruit, seuls les croissements des oiseaux et les vagues s’écrasant sur la berge et les rochers des falaises. Rien ne pouvait gâcher ce moment presque parfait. Rien du tout. La demoiselle abandonna sa position du tailleur pour en prendre une autre. Ramenant ses jambes contre elle sans un bruit, elle les entoura de ses petits bras menus puis elle posa son menton sur le dessus de ses genoux. Elle sourit. Ainsi elle était mieux. Elle ferma ses yeux violines et se laissa bercer par la douce mélodie de la vague. Petit à petit, elle commença à s’endormir, sombrant dans un doux rêve aux délicates couleurs. Dans ce rêve, il y avait sa mère. Sa gentille mère. Celle qui s’était tant occuper d’elle. Cette femme au cœur plus grand que l’infini, capable de pardonner le pire des pêchers. Cette femme qui est morte sous les yeux de la fillette alors qu’elle était encore enfant. Et bah dans son rêve cette femme y était, et elle la câlinait. Son père, l’homme plus strict, les regardait touché. Il était assis dans le fauteuil, ancien et en cuir, que sa femme lui avait acheté. La femme aux courts cheveux bruns attrapa la fillette et la fit s’assoir sur une chaise. Mélanie capta que c’était un de ses souvenirs. Elle se mit à sourire. Son rêve l’avait ramené dans son enfance… La petite fille tapa dans ses mains tandis que sa mère fredonnait tout doucement une petite mélodie. Elle n’avait pas encore reconnu cet endroit. L’endroit qu’elle ne voulait plus jamais voir. L’endroit qu’elle voulait à tout prix oublier. Mais comment faire avec cette femme au délicat parfum et cet homme aux magnifiques yeux. Ce jour là, c’était avant qu’elle aille à l’école. Ses parents lui avaient offert un cadeau. D’ailleurs ca ne tarda pas à passer à cette acte.

« Hey, mon ange. Je suis contente que tu ailles mieux … Ton père et moi-même tenons à te faire un cadeau… Tiens »

Elle lui avait tendu un petit paquet bien enveloppé avec tous pleins de nœuds. La fillette sourit et commença à essayer de déballer le petit papier mais avec tous ces nœuds cela était bien impossible. Deux secondes plus tard, elle s’était déjà emmêlée. Pouffant, les parents appelèrent une femme pour aller leur chercher un ciseau. Celle-ci revint deux minutes plus tard, avec une paire en argent. Coupant délicatement les fils pour ne pas blesser la fille, elle se mit à rire. Une fois sortit de tout ses fils, elle ouvrit le paquet sur une magnifique dague. En extase, elle remercie ses parents. Puis tout lui revint. Cette scène … Une femme vint alors la chercher pour l’emmener à l’école. Fronçant les sourcils, elle refusa. Ses parents lui sourirent, et l’obligèrent. Son rêve l’obligeait à quitter ce lieu pour y revenir. Elle dut faire ce que lui disait son rêve. Alors, elle bougea. Elle avança vers la sortie. Elle avait envie de pleurer mais, encore, à ce moment là, elle était heureuse. Heureuse du cadeau de ses parents. L’école passa super-vite. Elle ne vit en aucun cas le temps passer. Puis vint le « final ». Se préparant à souffrir, elle fut ramenée à la réalité.

Ouvrant doucement ses grands yeux, elle tourna doucement la tête sur le côté. Une fille venait d’arriver. Grande aux yeux bleus… Mélanie vit tout de suite quel genre de fille elle était … Mais bon, elle lui était franchement reconnaissante de l’avoir réveillée. Mel’ ne voulait continuer ce rêve et quand la fille était arrivé et bah, elle l’avait réveillé. Elle aurait bien voulus lui sauter dessus pour la remercier et lui faire un câlin mais elle n’osait pas. La fillette se mit à la fixer, elle plissa ses yeux améthyste et regarda l’inconnue envoyé des messages. Non mais qu’est ce qu’elle faisait la ?! Elle aurait pu s’excuser quand même ! Elle venait squattée sur le territoire de Mélanie mais en plus, elle ne s’excusait pas et l’ignorait royalement. Mais pour qui elle se prend, elle ?! Alors qu’elle allait le lui faire remarquer, une petite voix dans sa tête lui intima qu’elle lui était reconnaissante, donc elle ne devait pas faire ca. Tiens la voix aussi avait décidé de l’énerver… Mais d’un côté, elle n’avait pas tort … Toujours en fixant l’inconnue, elle fut confronté a un dilemme intérieur. On le lui dit ou on se tait ? Lui suis je tellement reconnaissante au point de laisser passer ca.. ? … Se levant, elle croisa les bras sur sa poitrine. La regardant légèrement de haut, elle lui dit d’un ton méprisant.

« Tu pourrais, au moins, t’excuser. Tu viens sur mon endroit et en plus tu me réveilles, mais tu te prends pour qui, toi, hein ?! »

Salutation en douceurs ou comment agresser les gens par Mélanie Homura.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antanasia T. Andonios

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2012

MessageSujet: Re: » A beautiful view …   Dim 26 Fév - 17:35

« Tu pourrais, au moins, t’excuser. Tu viens sur mon endroit et en plus tu me réveilles, mais tu te prends pour qui, toi, hein ?! »


    Waaaaaaaaah, elle manque pas d'air celle là. Sérieusement, il y à écrit proprietée privée de MademoiselleJeMeCroisToutPermisSousPretexteQueJeSuisArrivéeIciEnPremière? Nan je crois pas là. Et elle croit vraiment que Moi, je vais m'excuser? C'est plutôt à elle de s'excuser pour avoir polluer mon air et gacher la vue avec sa présence. Je me lève avec ma classe et ma provocation habituelle avant de la surplomber de mon mètre soixante-quinze, sans compter mes stylettos de douzes centimètres. Je m'étire en l'ignorant complètement avant de lui jetter un regard dédaigneux et de croiser les bras. Elle à vraiment besoin de revenir sur terre. Oui, je sais, c'est moi qui dit ça, mais je suis tombée de mon nuage en revoyant Lenny donc fermez là, point final.

    Bon, je dois avouer que je n'en ai pas pour autant perdus mon arrogance et mon attitude, mais bon, je suis une princesse bordel! Et oui, la princesse et seule héritière de Roumanie, mon père ayant eu un léger accident qui fit qu'il est maintenant incapable d'avoir des enfants. C'es bête quand même hein? N'empèche que, ça l'arrange quand même bien que je sois là alors qu'il m'avait rejetté comme un poissonier jette un poisson pourris. Et oh, miracle, ma famille maternelle veut comme par hasard reprendre contact avec moi depuis que j'ai officiellement été déclaré héritière. Vive les lèches-bottes hein. Par contre, un truc que je tilte pas c'est qu'ils m'aient laissé repartir à Paris pour une durée indeterminée alors que l'on ma bassiné pendant un mois que j'avais tant à apprendre pour plus tards. Bwarf, qui vivra verra hein? De toute façon, je suis sûre que je peux arriver à me débrouiller. Bref, revenons en à Mademoiselle l'Enquiquineuse et j'ajouterais que ça sent la petite rebelle qui se sent trop fraîche à plein nez.


«Pour qui je me prends? Antanasia Vladescu, Princesse Héritière de Roumanie, ça suffira ou tu veux mon curiculum vitae complet? »

    Et oui, dans des cas comme celui là j'utilise le nom de mon père qui à en général beaucoup plus d'appuis que celui de ma mère. Ajoutez que, se dire roumaine avec un nom grec, c'est pas génial.


«Et tu es?»

[Excuse moi j'ai mis du temps et c'est complètement pourris. ><]

----------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: » A beautiful view …   

Revenir en haut Aller en bas
 
» A beautiful view …
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [HD2] Street view et bousolle
» view NX 2
» Beautiful agony
» WWE Pay-Per-View Series : Over The Limit
» WWE Pay Per View Série 1 : Survivor Series

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Symphonia World :: Océanie :: Australie-
Sauter vers: